La Croix Valmer
Pole de Plongee
sous-marine

Affiliation FFESSM N° : 05830378 FFESSM

Obseravtoire marin

FFESSMBio

Ceprlamar

Recifs Artificiels

Préambule

L'association Céto a pris naissance pour répondre au programme électoral de la nouvelle équipe municipale, programme qui comportait un objectif de développement d'une activité de plongée sous marine permettant de participer et de dynamiser l'activité économique du village, particulièrement en période hors saison.

Avec l'approbation et les conseils de la municipalité en place, Céto s'est donné pour objectif de promouvoir, la plongée et de s'engager dans la voie du développement durable grâce en partie à ce projet de récifs artificiels.

les 3 axes de ce projet sont :

  1. tourisme et économie
  2. environnement et protection des ressources
  3. sensibilisation et formation

Actuellement le projet est déposé à la préfecture maritime. La commission nautique locale du 3 juin 2010 a permis d'obtenir un avis favorable.

L'ensemble de ce projet a été mené en collaboration et validé par l'Observatoire marin.

Le Concept

Le concept retenu est celui de Mr Bordes Sue, ingénieur aquacole à base d'éléments filiformes.

Pour palier aux contraintes techniques des structures traditionnelles en béton et générer des formes et volumes de récifs adaptés à la plongée ludique, nous avons opté pour le développement de structures récifales à base d'éléments filiformes en matériaux composites : résine époxy et fibre de verre.

Les matériaux composites filiformes rugueux sont les meilleurs supports de fixation et de développement radial de la faune sessile générant une grosse production trophique avec peu de matériaux utilisés.

Avantages des matériaux composites filiformes :

Physiques :

Solidité des structures, pérennité des matériaux en milieu marin.
Structures autoporteuse à fort contreventements.

Biologiques :

Générateurs de bio-construction, ils sont les meilleurs supports de fixation pour le développement radial de la faune fixée.
Meilleurs récifs à fonction trophique et très favorable à la ponte et aux juvéniles.
Reprends le concept de la Mangrove.
Fonction d'attraction des poissons notamment pélagiques.
Fonction de liaison entre massifs récifaux.

Techniques :

Très bonne résistance physique et chimique à la mer.
Possibilité de construire de grands volume et formes architecturales variées.
Besoin logistiques réduits pour la construction et le transport (un Igloo de 116 m3 monté représente 0,2 m3 démonté).
Facilité de manipulation à terre et en mer. Déplacement possible des structures sur place.
Dispositif réversible.
Montage aisé des structures avec participation possible des enfants.

D'une manière générale, les structures filiformes créent une ambiance architectural remarquable et sont rapidement colonisées tant par la faune fixée (nourriture) que par la faune sédentaire ou pélagique.

Les éléments filiformes

La Haie

les haies consistent en 32 joncs de hauteur variable positionnées verticalement sur une base en béton en forme de croix ou de rectangle donnant une très bonne assise au fond.
Les haies sont utilisées comme récifs tropiques, juvénile et comme structures de cheminement et de découverte par les plongeurs.
haie

La Voûte

Les voûtes consistent en une multitude d'arceaux parallèles fixés sur des poutrelles en béton. Les arceaux sont contreventés par des joncs. Elles permettent des cheminements au sein d'un ensemble de récifs en donnant la sensation de grotte sous-marine. La voûte peut être une structure indicative d'événement ou de choix dans le circuit.

voute

Les Oursins

Les Oursins standards consistent en 20 joncs fichés de manière rayonnante sur un socle en béton.
Positionnés en massif, les plongeurs peuvent les contourner et observer la faune cachée entres les joncs. L'Oursin est une structure paysagère efficace dans l'alimentation et la protection des juvéniles.

Les Igloos

Ce sont les premières structures volumétriques des récifs ludiques. Sphériques ou ellipsoïdales ils ont une fonction attractive et trophique. Ils peuvent être contournés ou traversés.
De hauteurs variable 2 à 4 m, ils participent à la création de paysages.

igloo

L'ensemble de ces structures possèdent un système de levage, le plus souvent un anneau, ou un système permettant le déplacement.

Situation géographique

Le site retenu de concert avec l'Observatoire marin se trouve au large du ponton du débarquement de la ville de La Croix Valmer.

A une profondeur d'environ 16m, le fond présente une alternance de zones sableuses et d'herbier de Posidonie.

L'immersion de structures sur ce site ne présente pas une gène pour les pêcheurs qui ont approuvés le projet.
Par ailleurs au milieu de l'herbier, l'épave d'un camion GMC Duckw, coulé lors du débarquement du 15 août 1944, abrite plusieurs espèces tels que murène, congre, banc de castagnole.

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

Crédits photos : Anne GOUTTIERRE

Highslide JS

Crédits photos : Anne GOUTTIERRE

Le Suivi

1. Lancement du projet : juin 2008

2. Présentation au forum des associations de La Croix Valmer : Septembre 2009

3. Obention de la part du Codep83 de subventions pour le suivi et la participation aux récifs :
février 2010

4. Immersion d'un "Oursin" test : Octobre 2010

5. Visite du test : Avril 2010

6. Présentation du projet en CNL, avec avis favorable de la commission : Juin 2010

7. Visite du test : Septembre 2011

7. Visite du test : Septembre 2012